Les dieux gardiens du Shijin
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Taverne d'Ilgadur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anathor
Chimère Spirituelle
avatar

Nombre de messages : 136
Localisation : nulle part et partout
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: La Taverne d'Ilgadur   Lun 14 Aoû - 10:00

Il est huit heure, la nuit commence a tomber sur Ilgadur, petit village de la planète Keltaras. C'est une bourgade éloigné de tout, perdu dans les étendues forestière de la planète, mais néamois proche du grand désert d'Algaarh bien loin du complexe industrielle géant qui extrait les minerais du sol.

Un homme, grand, drapé dans un vêtement vert sombre entra dans la taverne. Malgré la capuche qui lui couvrait la tête, on distingué sur son visage des yeux malicieux, une petite bouche, et plus bas, une infime barbe. Son nez se fronça, l'individu visiblement dérangé par l'odeur.
Ses avant-bras sortaient de ses longues manches, ont y voyaient des brassard de cuir tané, et il tenait dans sa main droite un fort étrange bâton de bois... c'était de toute évidence un druide !

Immobile, il parcouru des yeux la taverne, elle était construite de bois et de pierre, assez sobre, si ce n'est des armes fixés au mur en guise de décorations, et qulelques trophés de chasse.

Elle était occupé par une dizaine d'individus, tous plus étrange les uns que les autres : un nain cul-de-jatte racontant des histoires des mines, montrant aux voyageurs ses pierres précieuses, avec un sourire qui laissé aparaître des dents toutes détruites ; il y avait aussi un barbare, discutant avec un paladin et se montrant leurs armes, même un mort vivant, dont la présence ne dérangeait personne, si ce n'est par l'odeur, etc...

Le druide se déplaça lentement vers la cheminée, sur laquelle tronait un trophée de chasse, provenant d'un monstre mystérieux.

Il s'assis, et interpella le barman, un elfe :


- Olla tavernier, servez moi donc un vin sanglant pour me remmettre de mon long voyage.

Le druide sortit de sa tunique une petite bourse, l'ouvrit, puis jetta 3 pièces d'or sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anathor
Chimère Spirituelle
avatar

Nombre de messages : 136
Localisation : nulle part et partout
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: La Taverne d'Ilgadur   Lun 4 Sep - 19:49

Tout le monde était bien paisible dans la taverne, quand tout à coup, 2... énergumènes se présentèrent à sa porte, de toute évidence des gobelins.
Ils étaient arrivés sur leur sanglier de combat (et oui, c'était des gobelins passablement intelligent : ils ont apris a ne pas manger le sanglier ! Bon après... il faut qu'il y reste, sur le sanglier... bah ouais... ils ont pas dressés les sangliers à ne pas manger les gobelins!!!Mais bon cette méthode de sélection "naturelle", à permis de ne garder que "l'élite", ceux qui ont le sens de l'équilibre !!!!)
Et ce qui est étrange chez les gobelins, c'est que vue leur niveau intellectuel, ils portent tous un handicap a leur bande, ce qui nous amène a cette question, comment les gobelins ont-ils pu survivre ??! (mais nan je rigole ils sont gentils...). En gros on peut dire que sa principal qualité c'est que..euh...il est gentil.. humm

Enfin bref, ils entrèrent, l'un disant à l'autre :
Oké Chef, j'leur kozerai Chef. Cé moi l'mieux pour 'zgenre de chose...

Puis, en regardant les clients de la taverne :
- Hem hem. Salut sales 'zoms.
Moi cé Scraggit, et lui cé l'Chef. Ouais, l'tout gros tout vert derrière. Bref, moi et l'Chef on trouv' ke z'êtes des sakré veinards d'zoms, paske z'allez êtes bien protégé par la balèz armé d'peaux-verte goblin's. En essange, 'zavé ka nous filer un peu d'vot blé toutes les s'maines, et on vous fra rien.
Kroyez-moi cé pas souvent. Les zot' fois, ils ont pigé k'après kelkes baffes dans la tête. On est les Goblin's, on est vert. Y'a pas mieux k'le vert.


Constatant l'assemblée qui les regardaient, incrédules :
- Kestu piges pas l'zom? Cé paske t'es aussi épais que Glimmer ki s'est fait un peu marcher d'ssus par l'chef ? Paske t'es tout rach'tique et pas beau ? T'es tombé sur l'krân kan t'etais p'tit ou koi ?
T'écoutes c'ke j'te dis ? Hé ! J'te koz. Ouais toi la.


Scraggit, voyant que les gens présents dans la taverne regardaient furtivement derrière lui :
- Mate-moi kan jte koz, y'a ke dalle derriere alors cé pas la peine de...

A cet instant, le très masif guerrier tribal, qui effectuait le ravitaillement en vin de la taverne, avec ses 2 acolytes, empoignèrent les gobelins, et les balancèrent dans la boue, à côté de la taverne.
Tout le monde (sauf les gobelins) éclata de rire.

Ils se relevèrent, remontèrent sur leur sanglier et partit, Scraggit déclarant :

A ouais sales 'zoms, vous l'prenez com ça ! é ba on va revnir avec la bande pour vous éclater, va pas trainer s'taffaire !!

Peu a peu, l'agitation dans la taverne cessa, et l'ambiance revint à l'habitude ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shebely
Dragon Métallique
avatar

Nombre de messages : 12322
Age : 36
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: La Taverne d'Ilgadur   Mer 6 Sep - 14:38

Les arrivées successives d’étrangers dans la taverne étaient choses courantes et de fait celle du druide suivi peu après par les deux gobelins mal dégrossis n’avaient choqué personne.
La sédentarité des habitants locaux allié à cet afflux de nouvelles têtes avait fini d’éroder la naïveté de l’aubergiste sur les dimensions du monde
Cependant peu de temps avant s’était produite une arrivée plus originale que de coutume.
En effet un militaire était entré dans le bouge, alors qu’aucun mouvement de troupes n’était prévu ou n’avait de raison d’être dans les environs plutôt calmes et loin des frontières avec les royaumes alentours.
Ce militaire était pas un membre de l’armée du Royaume, mais le simple fait qu’il semble désarmé avait suffit à ne pas générer plus qu’un haussement de sourcil du tenancier et des hommes qu’il servait.
Cependant, plusieurs parmi les clients les moins imbibés ou les moins honnêtes se demandaient qui était le nouvel arrivant.

Le visage du nouvel arrivant était sombre et usé, comme celui d’un homme aimant son travail mais heureux que sa garde touche à sa fin.
L’homme était blond cendré, visiblement gradé, habillé d’une ample et longue veste militaire blanche et rouge, couleurs rares en campagne car salissantes et peu discrètes.
A sa ceinture, dans un fourreau, nulle épée ou hache, mais un petit objet ressemblant vaguement à une garde de sabre sans lame, à la qualité de manufacture très élevée.
Tous ces détails ne firent qu’éveiller l’amabilité de l’aubergiste envers l’arrivant, comprenant qu’il n’aurait pas de soucis avec lui et content de pouvoir donner un peu de réconfort à un homme d’arme au repos.

Le militaire s’approcha à pas comptés du bar, et en chemin plaça une sorte de tige allant du creux de son oreille à sa bouche. Arrivé devant le zinc, il plaça cette fois une petite sphère devant lui, face au tavernier.
Celui-ci, maintenant un peu plus intrigué et méfiant qu’au départ demanda :
« Que puis-je pour toi l’ami ? Tu sembles bien loin de chez toi. »

Le militaire sembla pensif quelques instant puis répondit, dans une langue inconnue (et pourtant le tavernier avait vu passer bon nombre de langages dans ses salles) :
« Έρχομαι ακριβώς να ξεκουραστώ, δεν έχει φοβηθεί. Με εξυπηρετήστε που έχετε de πλuς εξαιρετικά. »
Puis, alors que l’homme parlait, la petite sphère se mit à parler également, à la grande surprise du tavernier et de l’homme accoudé non loin du militaire et qui regardait les deux hommes.
« Je viens juste me reposer, n'ayez crainte. Servez moi ce que vous avez de plus fort. »

Le tavernier, ne sachant qui regarder, du militaire ou de la sphère, et légèrement interloqué fit ce qu’on venait de lui dire sans ciller.
Il déposa face à l’étranger une bouteille sombre et un petit verre, tout en ajoutant :
« Pour toi l’ami, c’est gratis, tu viens d’éveiller ma curiosité. Si tu veux bien me compter ton histoire je t’arrose toute la nuit ! »

Une fois encore le jeune homme sembla écouter quelqu’un d’autre puis répondit, suivi par la sphère en écho :
« C’est très gentil à vous, mais permettez moi tout de même de payer cette bouteille. Peut-être ensuite serais-je d’humeur à vous raconter ma vie. »
Et un faible sourire effleura ses lèvres alors qu’il déposait suffisamment d’or sur le bar pour racheter l’ensemble du bâtiment, ramassait son étrange sphère parlante et partait vers le fond de la salle, sa bouteille et son verre à la main sous le regard des clients déjà présents.

_________________

Sans transition, un petit mot de la fête des cougourdes qui passionne, et on les comprend, nos amis d'outre-Kiévain, qui ont découvert il y a peu cet étrange légume ressemblant à s'y méprendre à une énorme paire de couilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shijin.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Taverne d'Ilgadur   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Taverne d'Ilgadur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temple des âges - Taverne en plein air.
» Taverne des couche-tard/lève-tot (ouvert entre 2h30 et 6h)
» [RP]Derrière la taverne, une lanterne rouge
» [GALERIE NAIN] La Taverne de Norgrim Chope-de-Bronze !
» Taverne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shijin :: Roleplay-
Sauter vers: